';
Preloader logo

Réponses d’un auto-stoppeur intellectuel

Réponses d’un auto-stoppeur intellectuel
♦ traduction anglais – français par Sylvie SEGUI ♦

 

Un homme chargé d’une mission.

Écoutons ce qu’il a à dire.


A man on a mission
Clean Planet

Bonjour monsieur Bin. Ravie de vous rencontrer. Qui êtes-vous ?

Bonjour, je m’appelle Edmund Platt et je viens de Leeds au Royaume-Uni. Je suis formateur en anglais des affaires à Marseille et co-fondateur de 1 Déchet par Jour.

 

Votre métier est donc d’enseigner l’anglais en France. Que préférez-vous dans votre métier et quelle est la plus grande difficulté que rencontrent les étudiants français ?

En ce qui concerne mon travail, ce que je préfère c’est que je suis le patron et que j’ai une bonne réputation. Je peux donc choisir mes clients. Pour des raisons professionnelles, les besoins de la plupart de mes étudiants sont urgents, ils sont donc très motivés… ce qui me motive à mon tour. La plus grande difficulté pour les étudiants français est le manque de confiance. En général, les français veulent toujours être les “meilleurs”, de sorte que lorsqu’ils doivent parler anglais ou toute autre langue étrangère, ils ont une pression supplémentaire pour se surpasser. Je pense qu’à l’école, on les critique trop dans toutes les matières, ce qui entraîne un manque de confiance plus tard dans la vie.

Eddie PLATT
OXBRIDGE ENGLISH MARSEILLE
Relax…It’s Only English!!!
Tel: 06*01*27*51*01

L'auto-stoppeur intellectuel

The intellectual hitchhiker on his mission for #1pieceofrubbish #1dechetpar jour

© Eddie Platt

Vous êtes anglais. Pouvez-vous nous dire ce que cela veut dire « être anglais » ? Depuis combien de temps vivez-vous en France et quelle est, selon vous, la principale différence entre vivre en Angleterre et vivre en France?

Je suis anglais, et je le serai toujours tout simplement parce que je suis né là-bas. Je n’ai pas l’intention de changer de nationalité. Je me considère simplement comme un homme qui appartient à la terre comme n’importe quel autre homme. Être anglais, c’est avoir les jambes blanches, faire des barbecues sous la pluie, soigner ses relations de voisinage, être poli et fier.

Cela fait plus de 6 ans que je vis en France et j’adore ça. J’aime la façon dont tout le monde veut tricher avec le système. Ici, l’administration est tellement compliquée et longue, tout le monde se plaint de la bureaucratie. Sans elle, ils n’auraient rien à se dire. Non, ce n’est pas vrai. Il y aura toujours les politiciens corrompus et les sextapes des footballeurs comme sujet de conversation.

Il y a beaucoup de différences entre la France (Marseille) et l’Angleterre. La nourriture, la langue, la musique, la scolarité, le statut social, la politique, le climat, etc… Pour moi, on se focalise trop sur l’image et l’opinion publique et il y a aussi un manque d’individualisme. Regardez la façon dont les gens s’habillent en hiver, ils ont tous des vestes noires en cuir ou des doudounes. C’est beaucoup trop grégaire pour moi. Au Royaume-Uni, les gens s’expriment avec leur propre style et sont plus libres. Aujourd’hui à l’heure du déjeuner, un ami français m’a dit: « Les français ne s’intéressent pas aux nouvelles cultures ou aux gens ». Il faisait référence aux gens qui prennent un verre dans un bar au Royaume-Uni où tout le monde se mélange et se parle, comme par exemple un banquier qui parle à un délinquant… En France, un banquier ne pisserait même pas sur un délinquant s’il prenait feu !!! Je pense que les britanniques sont plus ouverts d’esprit que les français. Deux ans après le Brexit, la plupart des français que je rencontre aujourd’hui pensent que nous avons pris la bonne décision.

 

Maintenant, vous avez une mission. Est-ce une situation particulière qui vous a amené à lancer cette initiative de ramasser un déchet par jour ?

Depuis août 2015, www.Pieceofrubbish.com est devenu une aventure extraordinaire. Tout a commencé avec une simple canette de coca, mon téléphone et une photo sur Instagram. Aujourd’hui, nous sommes 200 000 personnes dans le monde entier à nettoyer les rues, les parcs, les rivières, les forêts et les plages pour protéger la planète. Je pense qu’il est logique que chaque citoyen ramasse 1 Déchet par Jour…. CHAQUE JOUR et que nous commençons à être responsables de NOTRE planète. J’ai jeté des tas de mégots de cigarettes par terre et des tas de canettes de bière chez les gens dans leur jardin….. JE SUIS COUPABLE… ET VOUS AUSSI !!!

Il est temps maintenant de réagir au problème croissant de la pollution plastique, principale menace de l’homme : « Si les océans meurent, nous mourrons » (Paul Watson de Sea Shepherd).

https://www.plasticsoupfoundation.org/en/

Comme vous le savez, nous consommons beaucoup trop.

Comme vous le savez, il y a trop d’emballages sur les produits que nous achetons.

Comme vous le savez, nous vivons dans une société de consommation.

Comme vous le savez, nous mangeons trop de viande et en France un repas moyen parcourt 1 200 kms avant d’atteindre notre assiette. En Amérique, c’est 2 000 kms.

Comme vous ne le savez peut-être pas, 80% de tous les déchets qui se trouvent dans la mer proviennent de la terre. Il nous incombe donc vraiment de modifier nos habitudes et la façon dont nous traitons nos écosystèmes.

Lors de votre voyage, avez-vous remarqué quelque chose de surprenant concernant la « nature » des déchets ?

Pendant les 8 000 kms d’auto-stop que j’ai faits en France cet été 2017, j’ai remarqué que dans chaque ville, chaque jardin public, chaque lac, chaque rivière, chaque plage, chaque autoroute, chaque parking, les gens jettent les ordures qui sont dans leurs voitures. C’est une habitude irrespectueuse et dégoûtante, premier chemin du cancer du plastique. Cela a un effet dévastateur sur nos mers et nos océans et 1,5 million d’animaux meurent chaque année à cause de nos mauvaises habitudes et nos actes polluants.

 

Quel est votre message ?

Nous avons 2 messages simples : “Ne soyez pas cons” et “Ramassez 1 déchet par jour.”

Nous créons une barrière humaine entre les déchets et la nature. C’est extrêmement impressionnant de voir autant de gens qui s’engagent chaque jour pour la nature et qui prennent soin de leur environnement.

 

(c) 1dechetparjour.com / 1pieceofrubbish.com

#1dechetparjour

 

Quelle est votre définition personnelle de la pauvreté ?

Ma définition de la pauvreté c’est quand les riches deviennent plus riches et les pauvres meurent à cause de l’avidité et de l’économie américaine.

 

Et de la richesse ?

Ma définition de la richesse, c’est quand vous possédez quelque chose en quantité suffisante pour le partager avec les autres.

 

Avez-vous une idée pour arrêter la pollution autrement qu’en éduquant les consommateurs à ne pas jeter leurs ordures ? Serait-il utile d’avoir davantage de lois qui appellent à la responsabilité des entreprises ou qui restreignent leurs méthodes d’emballage ? Pourquoi il y a-t-il autant de plastique partout ? En tant qu’allemande vivant en France, je peux dire que même après des années de questionnement, je suis toujours très impressionnée par la quantité de plastique qui m’entoure chaque jour. Si je rentre du supermarché avec quatre sacs, l’un d’eux n’est que du papier et du plastique, et je ne vois pas de chance réaliste d’y échapper facilement. C’est tellement ridicule. Lorsque j’achète des gâteaux pour le goûter quotidien de mes enfants, je suis frustrée parce que presque tout ce que je trouve est emballé une ou deux fois dans du papier aluminium. Même les produits bio sont emballés dans du plastique. Je me souviens qu’une fois j’ai acheté un produit congelé qui contenait 4 morceaux : chaque morceau était emballé dans du plastique et les quatre étaient dans un sac en plastique dans une boîte en carton, donc finalement en terme de volume il y avait plus d’emballage que de nourriture.

Je comprends que c’est pratique pour la logistique et les magasins et que de nombreuses personnes disposent d’un temps ou d’un budget limité, mais il doit y avoir de meilleures façons de gérer cette chaîne d’approvisionnement…. il y a un besoin de changement dans l’industrie. N’y-a-t-il pas aussi quelque chose qui cloche dans la société ? Tout doit être rapide et disponible, beau, parfait, comparable, même si ce n’est qu’un mensonge, une réalité filtrée, une saloperie d’OGM, quelque chose d’irréel et de surnaturel ou d’artificiel pour le faire paraître plus grand ou mieux.

Les choses et les gens doivent être comparables, convenables, dans des cases mais exceptionnels, hors des sentiers battus. C’est étrange, non ? Pouvez-vous nous expliquer pourquoi on en est arrivés là, je veux dire à quel moment des tomates moches mais savoureuses ont perdu leur droit d’être choisies ? Serait-ce une bonne idée de revenir aux petits marchés ou il y a-t-il de meilleures solutions ?

Je pense que vous avez en partie répondu à votre propre question. Même lorsque vous achetez « vegan », des tas de produits sont encore emballés dans du plastique et dans ce papier aluminium bon marché. Faites un petit test : si l’emballage reste froissé dans votre main, c’est du papier aluminium, si l’emballage s’ouvre sous sa forme d’origine après avoir été froissé, alors c’est du plastique.

Malheureusement, cela coûte encore très cher d’acheter bio. Je ne suis pas parfait et ne prétends pas l’être. La semaine dernière, j’ai dépensé 18 € en carottes, betteraves, fenouil et concombres. J’ai eu le sentiment de m’être fait complètement escroquer . Si vous êtes pauvre, vous mangez de la merde bon marché transformée par Monsanto, si vous avez un peu de conscience et de l’argent en plus, vous pouvez vous permettre de manger de façon responsable. C’est si difficile, j’espère que cette économie circulaire va s’accélérer et que l’accès aux produits régionaux deviendra la norme et non un luxe.

Il existe des magasins  qui vendent des produits « en vrac » où l’on peut acheter de la nourriture sans emballage (tapez « vrac » sur Google). En anglais, cela s’appelle Zero waste (zéro déchet). Je ne suis pas le meilleur des défenseurs. J’essaie, mais je ne suis pas un spécialiste.

 

Durant votre enfance, quelle a été la chose la plus précieuse que vous ayez eue ?

Le luxe d’avoir beaucoup voyagé avec ma famille : Afrique du Sud, France, Espagne, Tunisie, Irlande, Écosse, Suisse. La découverte d’autres cultures et d’autres traditions est une chose inestimable. Sans oublier le plaisir et l’aventure quand vous voyagez dans des gros avions, des trains à grande vitesse et d’immenses bateaux vers de nouveaux horizons.

 

Quelle sorte d’enfant étiez-vous? Les cheveux en bataille et les genoux sales ou plutôt avec des rêves immenses, faisant des dessins, sage et dansant dans ses pensées ?

J’étais le dernier de 4 enfants. J’étais libre, des aînés à admirer et à essayer d’impressionner et je repoussais toujours les limites.

 

.

He travelled 8000km around France to pick up 1 piece of rubbish per day
The Intellectual Hitchhiker

Mis à part l’amour et un toit, d’après vous quelle est la chose la plus importante que des parents peuvent donner à leur enfant ?

De l’énergie positive, des encouragements, de la confiance. J’ai trop d’amis qui n’avaient pas tout ça et plus tard, dans la vie, ça ressort.

 

Qu’est-ce qui compte vraiment dans la vie ?

La liberté, la gentillesse, le respect de la planète… et la bière. Il n’y aurait pas de sens aux trois premiers sans le dernier.

 

Si quelque chose manquait dans le monde moderne, qu’est-ce que ce serait?

L’énergie renouvelable.

 

Un vrai dicton, quelle que soit la langue :

Incarnez le changement que vous voulez voir dans le monde (Gandhi).

 

Vous avez beaucoup voyagé. Quel est l’endroit le plus impressionnant où vous vous êtes rendu en tant que touriste, et pourquoi ?

En 2003, après 2 semaines en Californie, nous sommes allés à Las Vegas pour 3 nuits. Pour moi, ça a été une révélation parce que j’ai réalisé pour la première fois que l’argent avait le monopole du mal. Depuis cette expérience, je ne me mets pas la pression pour avoir beaucoup d’argent et beaucoup de biens matériels (je gagne 80 000 € par an et je fais la fête 8 jours par semaine). Après avoir passé 24 heures à Vegas, je suis devenu plus humain. Je vous le recommande à tous !!

 

Quand vous avez fait le tour de France pour sensibiliser les consciences à notre environnement et à votre projet d’1 Déchet par Jour, vous avez fait du stop. Avez-vous tiré une leçon concernant les gens ?

Oui. La plupart des gens ne s’arrêtent pas pour vous aider à aller d’un point A à un point B. La plupart des gens ont peur des autres. La plupart des gens n’ont jamais vraiment aidé un étranger de toute leur vie. La plupart des gens ne savent pas vraiment ce qu’est la bonté. Heureusement, assez de gens savaient vivre et avaient le sens de l’aventure, c’était une expérience extrêmement positive parce que même si j’attendais 3 heures sur le bord de la route avant d’être pris en stop, je savais que la personne qui s’arrêtait serait la plus gentille et la plus sympa de la journée ou de cet instant-là. Les gens SONT incroyables… ils ont juste besoin d’être plus incroyables plus souvent et moins effrayés.

 

Quelle a été la situation la plus impressionnante à laquelle vous avez été confronté lors de ce voyage de 8000 kms ?

Être accueilli dans le foyer d’anciens réfugiés qui ont quitté le Kurdistan parce que leur pays n’existe plus. Ils ont été les plus généreux. Razgar est maintenant un ami et j’aimerais lui rendre à nouveau visite près de Rennes. La guerre du millénaire m’a fait avoir de nombreux contacts et cela m’a changé, comme Las Vegas. Quand quelqu’un vous remonte le moral et dit qu’il y a deux ans, tout son village entier a été bombardé et que tous ses amis sont morts, vous mettez immédiatement les choses en perspective.

 

Quand vous fermez les yeux, où allez-vous ?

Au centre de recyclage.

 

Aimez-vous l’art ? Qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

La liberté d’expression. J’aime l’art de rue et j’encourage tous ceux qui ont un message à aller s’exprimer dans la rue.

 

Etes-vous déjà allé en Allemagne? Si oui, où ? Quel serait le mot ou la couleur, s’il n’y en avait qu’un, pour décrire votre séjour ? A propos, ma ville c’est Hambourg et elle est jumelle de la votre : Marseille. Je pense qu’elles ont aussi besoin d’être nettoyées. Avez-vous déjà entendu parler de Hambourg ? C’est la “porte du monde” autoproclamée. Aimeriez-vous y aller ?

En 2004, j’ai vécu 7 mois à Rattingen près de Düsseldorf. C’était super. Je dirigeais 12 vendeurs et c’était génial. L’éthique professionnelle allemande est impressionnante. J’ai adoré la vie nocturne dans la vieille ville, prendre le tramway, la bière allemande Altbier (pas la Kölsch). Conduire à 240 km/h dans ma Mercedes sur l’autoroute. Les steaks allemands sont les meilleurs. Week-ends sur la Moselle. Saunas et piscines nudistes. Je n’ai pas [aimé /note du rédacteur] la musique allemande ni le racisme allemand. En 1999, j’ai fait la fête de la bière à Munich…. Je crois !!!! [Oktoberfest / note du rédacteur].

 

 

Quelle est votre art d’expression préféré ?

L’art de rue.

 

Quelle est votre couleur préférée ?

Bleu.

 

Quelle est votre chanson/chanteur/musique préféré(e) ? Que représente la musique pour vous ?

J’ai grandi avec Boney M, les Beatles, Mozart et Michael Jackson. La musique c’est de l’art, et l’art c’est de l’expression, donc plus il y a d’artistes intelligents dans le monde, mieux c’est.

 

Qu’est-ce que la beauté ?

La beauté c’est la paix intérieure.

 

L’amour c’est… Donner.

 

La famille c’est… des racines et une raison d’être reconnaissant.

 

L’amitié, c’est… la fidélité, des bons moments, la confiance.

 

La liberté c’est… la capacité de choisir.

 

Si vous deviez vous adresser aux jeunes, en devenir ou rêveurs, vous diriez…. Prenez des risques, commettez toujours de nouvelles erreurs, soyez vous-même parce que vous ne pouvez pas être les autres. Essayez tout une fois !

 

Si vous pouviez faire des allers-retours dans le temps en toute liberté, où iriez-vous en premier et pourquoi ?

J’irais de l’avant, je récupérerais les solutions du futur et je les mettrais en œuvre le plus rapidement possible. Je suis toujours à la recherche de solutions collaboratives.

 

Si vous viviez dans un château sur la colline, qui inviteriez-vous à un diner à 7 avec vous siégeant à l’autre bout de cette longue, très longue table, et pourquoi ?

Je choisirais Mandela. Il expliquerait son combat, sa motivation, son sang-froid et sa capacité à unir les gens et j’écouterais ce grand combattant de la liberté.

Ihr NameThis is the original text.SYLVIE SEGUI
Wollten Sie diesen Text nach Deutsch übersetzen? Diesmal war jemand schneller. Folgen Sie uns auf Facebook und verpassen Sie keine Gelegenheit mehr. Wir veröffentlichen Ihr Werk mit Ihrem Namen und Ihren Kontaktdaten. Weitere Infos finden Sie auf der Seite Hall of Fame und ABOUT/Projekt. Die Übersetzung EN/FR hat Sylvie SEGUI erledigt. Merci !
Ihr Name
Übersetzung EN / DE
The French translation was submitted by Sylvie SEGUI. If you want to translate an article, please follow us on Facebook to make sure you don’t miss any opportunity. We publish your work on this website with your contact details, if you wish. More info on the page Hall of Fame and via ABOUT/Project.
This is the original text.
Suivez-nous sur Facebook si vous aimeriez traduire un article vers l’allemand et publier votre travail sur ce site avec vos coordonnées. Pour plus d’info, rendez-vous sur la page Hall of Fame et ABOUT/Project. La version française de cet article a été soumise par Sylvie SEGUI. Merci Sylvie !
SYLVIE SEGUI
Traductrice FR / ANGLAIS

Share this with your smart friends.

#1pieceofrubbish #1dechetparjour photo by EDDIE PLATT
#1pieceofrubbish #1dechetparjour photo by EDDIE PLATT
#1pieceofrubbish #1dechetparjour photo by EDDIE PLATT
#1pieceofrubbish #1dechetparjour
Find the interview with an intellectual hitchhiker now online #cleanoceans
He travelled 8000km around France to pick up 1 piece of rubbish per day
Art Expression #1pieceofrubbish
aex336

Feel, see, listen.

Related posts
Leave a reply

error: Don\'t touch it.